vendredi 25 juillet 2014

Une sortie au musée #3

Au fil de mes recherches sur internet et surtout dans les collections en ligne des musées, je découvre régulièrement des pièces étonnantes. C'est pourquoi je souhaitais faire part de ces petits trésors insolites dans de courts billets postés régulièrement ici.

Photographie issue du site suivant : lien

De quoi s'agit-il ?
Cette sandale est surnommée "Les Quatre Grands", on y reconnaît en effet les drapeaux des quatre Alliés, les principaux pays vainqueurs de la seconde guerre mondiale. La semelle compensée est en bois et recouverte d'une matière synthétique. La peau est teintée en bleu.

Qu'est-ce que ça raconte ?
Visible au Musée du Général Leclerc et de la Libération de Paris lors d'une exposition intitulée Accessoires et objets, témoignages de vies de femmes à Paris entre 1940 et 1944, cette chaussure symbolise la joie de la victoire. Ainsi, on reconnaîtra les drapeaux des Etats-Unis, de la France, du Royaume-Uni et de la Chine (on peut s'étonner de l'absence de l'URSS), les quatre grands pays qui ont vaincus Hitler et le IIIème Reich à l'issue de la seconde guerre mondiale. Rappelons que jusque 1944, la France a été occupée par les troupes allemandes, Paris durant quatre années précisément (on fête en 2014 les 70 ans de sa Libération). Cette sandale a donc comme objectif de célébrer la victoire des Alliés et la Libération de la France. Les Parisiens ne pouvaient plus afficher des drapeaux français lors de l'Occupation, désormais, ils s'en donnent à cœur joie et les drapeaux pullulent sur des supports variés.
La libération de Paris le 25 août 1944 sur le parvis de Notre-Dame - crédits : Gaston-Paris / Roger-Viollet

C'est de qui ?
Cette sandale est attribuée à Camillo Di Mauro. Voici ce que j'ai pu trouvé à son sujet. C'était un bottier d'origine sicilienne, installé en France en 1939 sur le Faubourg Saint-Honoré, il réalisait des chaussures de luxe, du sur-mesure, du fait-main. On le surnommait le "Michel-Ange de la chaussure". Fugain, Dalida, Sheila, Vartan sont venus chez lui, trouver chaussure à leur pied. Difficile pour autant de dénicher plus d'informations.

De quand ça date ?
Datée de 1944, elle correspond à l'année pendant laquelle la France s'est progressivement libérée de l'occupation allemande suite aux débarquements en Normandie et en Provence puis à la libération de Paris le 25 août 1944.

D'où ça vient ?
Fabriquée à Paris, elle est actuellement conservée au Musée Galliera. 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire