mardi 20 mai 2014

Une sortie au musée #2

Au fil de mes recherches sur internet et surtout dans les collections en ligne des musées, je découvre régulièrement des pièces étonnantes. C'est pourquoi je souhaitais faire part de ces petits trésors insolites dans de courts billets postés régulièrement ici.


De quoi s'agit-il ?
Il s'agit d'un écran à main au décor royaliste. Cet écran est à bord chantourné (le contour forme des courbes et est évidé par endroits). Le carton est imprimé et aquarellé, le manche en bois, tourné et vernis, au bout on distingue un ruban de soie. Le tout fait 40 cm de hauteur. Une face comporte une scène illustrée, l'autre, un texte décoré. On parle ici de style rocaille ou rococo pour ces ornementations.

Qu'est-ce que ça raconte ?
Cet objet fait partie d'une série de 6 écrans illustrant la naissance du Dauphin, le premier fils de Louis XVI et Marie-Antoinette en 1781. L'image est allégorique, elle rend hommage à Marie-Antoinette qui donne un héritier à la couronne de France et bien sûr au revers, une inscription à la gloire de la famille royale, le Roi et le Dauphin, célèbre cet événement capital pour la survie de la monarchie. L'inscription est ornée de deux dauphins, référence évidente au titre du premier né.
L'accouchée, détail d'une gravure d'après Etienne Jeaurat, 1744 - source
Les écrans à main étaient des accessoires féminins plutôt. Utilisés en intérieur contrairement aux éventails davantage pour un usage extérieur, ils sont aussi appelés écran de visage, ou à feu. Ils avaient pour rôle de protéger, celle qui se tenait près d'une cheminée, de l'ardeur du feu. Trop fragiles et encombrants pour être tenus dehors, on les consacre aux boudoirs, aux petits appartements. Mais si les écrans à main ne sont pas véritablement des objets de parure, ce sont des accessoires qui contribuent à l'éducation. On reconnaît sur certains d'entre eux des scènes de théâtre, des fables, des cartes et des références à l'histoire. Moyen de divertissement ainsi que support d'enseignement, l'écran à main est une curiosité pleine de charme.

C'est de qui ?
Probablement l'oeuvre de Petit, un éditeur parisien à "L'image Notre-Dame" qui produisit une grande quantité d'écrans à main dans la seconde moitié du XVIIIème siècle. 

De quand ça date ?
Cet accessoire date de 1781, il a été réalisé à l'occasion de la naissance du Dauphin Louis-Joseph-Xavier mort par la suite en 1789 lors des premiers événements de la Révolution française.

D'où ça vient ?
Cet écran à main d'origine française est conservé au musée des Arts Décoratifs de la ville de Bordeaux, il apparaît dans le catalogue d'exposition "Autant en porte le vent. Éventails, histoire du goût" de 2004 et il est visible dans la base Joconde.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire