vendredi 11 octobre 2013

La mécanique des dessous [collectif, dir. D. Bruna] 2013

Ce catalogue pèse son poids. En terme d'articles touffus et de photographies, il n'est pas en reste. Sorti cette année, il accompagnait l'exposition du même nom aux Arts Décoratifs. Sous-titré "Une histoire indiscrète de la silhouette", l'ouvrage donne la part belle aux contributions de chercheurs renommés et d'autres en devenir dans le domaine de l'histoire du costume. 
Couverture du catalogue d'exposition, visible sur le site des Arts Décos
L'exposition, comme son catalogue, tourne autour de la notion de silhouette fortement liée au sens de la vue. On comprend donc que les dessous, pour parler plus couramment la lingerie, exercent une pression sur le corps ou bien modifient l'aspect du vêtement dans l'optique de créer une silhouette. Et cette dernière évolue dans le temps comme le sait bien toute personne intéressée par ce domaine. Ainsi, dans ce livre richement illustré on analyse cette évolution du XIVème siècle à nos jours. On ressort de l'exposition comme de ce livre avec l'idée que la chirurgie esthétique est peut-être ce que l'on a trouvé de mieux aujourd'hui pour modifier notre silhouette. Nous nous croyons libérées du corset, nous les femmes, mais finalement, le sport et la chirurgie sont les corsets des temps modernes. En tous cas, la pression sociale et culturelle sur l'apparence est toujours là. C'est, du moins, l'un des sentiments que j'ai eu en feuilletant ce catalogue. J'ai apprécié l'effort de parité entre mode masculine et féminine, vraiment satisfaisant. On bat en brèche le cliché selon lequel les hommes n'auraient jamais eu à porter des dessous aussi frappants que le corset. A l'occasion, on découvre le pourpoint de Charles de Blois, les braguettes et bas rembourrés. Une bibliographie bien remplie est proposée en fin de livre. En résumé, une belle acquisition ou un beau cadeau pour les passionnés.
Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires :

  1. Bonjour Clochette, je note cet ouvrage et je me dis qu'en effet, les dessous corsetés n'était pas le seul apanage des femmes surtout quand on voit les portraits masculins où les hommes ont des tailles ajustés. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  2. Je vous remercie pour votre commentaire et votre intérêt, je vous souhaite de bonnes lectures ;)

    RépondreSupprimer
  3. j aimerait qu il aurait une 2ème édition il sais vendu tres rapidement

    RépondreSupprimer