jeudi 17 mai 2012

Les costumes du Titanic de James Cameron, 1997

A l'occasion de la sortie de ce film culte en 3D dans les salles de cinéma, un petit point sur les costumes du film. Ces derniers ont été réalisés par Déborah Lynn Scott qui a reçu un oscar pour l'ensemble de son travail sur ce chef d’œuvre de James Cameron.
Affiches du film à 15 ans d'écart - source
Le film.
Titanic, c'est ce qu'on peut appeler un film catastrophe, retraçant l'histoire du naufrage de ce paquebot lors de sa première traversée de l'Atlantique en 1912. Pensé insubmersible par ses contemporains, le navire heurte finalement un iceberg en pleine nuit entraînant la mort de plus de 1500 personnes et ne laissant que 700 passagers s'en échapper. Le film raconte la rencontre et l'histoire d'amour entre Rose Dewitt Bukatter (aristocrate, passagère de 1ère classe) et Jack Dawson (vagabond, passager de 3ème classe). Si ces deux personnages sont inventés par James Cameron, on croise dans le long-métrage de véritables passagers du navire. La haute-société anglaise de la décennie 1910 est décortiquée sous l’œil du réalisateur et les costumes viennent confirmer ce véritable souci de véracité historique qui est celui de Cameron. Cependant, il est vrai que certains anachronismes sont évidents dans le film. Je vous invite à regarder la bande-annonce qui suit pour vous remettre dans l'ambiance :

La costumière : Déborah Lynn Scott.
Série de vêtements portés par Rose - source
Récompensée par un oscar pour son travail sur Titanic, Déborah L. Scott est née en 1954 et a débuté sa carrière de costumière pour le cinéma à la fin des années 70. Elle a notamment contribué à créer les costumes des films suivants : ET l'extraterrestre, The Patriot, Minority Report ou encore Avatar. Il est peu évident de trouver des informations sur elle et sur sa méthode de travail, même avec internet.

La mode sur le Titanic.
Analyser les costumes portés par l'ensemble des personnages sur le paquebot serait un travail de titan et c'est le cas de le dire ! Par conséquent, j'ai choisi de m'intéresser principalement à la garde-robe de Rose dans le film et de la comparer avec la mode de l'époque. Mais avant de commencer je voulais raconter une anecdote dont j'ai pris connaissance en surfant sur un site dédié au Titanic. L'une des passagères était directement liée au monde de la mode, elle se nommait Lady Lucille Duff Gordon.
Lady Lucille Duff Gordon, passagère du Titanic (source) et l'une de ses créations, une robe du soir de 1912 en satin (source)
Lucille est née en 1863, issue d'un milieu modeste, elle est parvenue à se faire une place dans l'aristocratie anglaise en épousant Sir Cosmo Duff Gordon, lui aussi passager du Titanic. Au début du XXème siècle, elle ouvre de nombreuses boutiques à Paris, à Londres mais aussi à New York et c'est dans le but de rejoindre sa boutique aux Etats-Unis qu'elle monte à bord du paquebot sous un faux nom afin de voyager en toute discrétion. La haute-société constitue la majorité de sa clientèle en 1912. Cette femme se place à l'avant-garde de la mode en pensant dès cette époque à présenter ses collections sous forme de spectacles et en faisant appel à des mannequins. Le couple survit au naufrage dans des circonstances mystérieuses. En effet, son mari aurait corrompu un membre de l'équipage pour se glisser dans un des canots de sauvetage et le faire partir avant qu'il ne soit complètement rempli. Si mes souvenirs sont bons c'est une scène que l'on peut voir dans le film, même si je ne sais pas si Cameron a voulu faire ici une référence au cas de Sir Cosmo Gordon. Après cet événement, Lucille continuera sa carrière notamment en créant des costumes de danse. On peut observer certaines de ses créations au Musée londonien Victoria&Albert.

Le style.
Nous sommes donc en 1912, cette date correspond dans l'histoire de la mode à ce que l'on appelle outre-manche le style édouardien ou en France, notamment, le style Belle Epoque. Mais en 1912, le style directoire commence à s'affirmer et à remplacer le précédent.
Rose et Jack et Les Demoiselles d'Avignon de Picasso, tableau qui n'a pas coulé avec le Titanic fort heureusement - source
En Angleterre, la reine Victoria vient de mourir, en 1901, c'est le roi Edouard VII qui lui succède. Le souverain, en organisant de grandes soirées, donne du dynamisme à la mode anglaise. Un nouveau style apparaît, il portera son nom. Les Européens nommeront cette période la Belle Epoque après la Première Guerre Mondiale, on sent dans cette expression toute la nostalgie d'un monde qui vient d'être bouleversé par une guerre totale et destructrice et qui se souvient de ces années d'insouciance d'avant 1914. C'est durant ces années 1910 que va disparaître le corset, ce qui constitue tout de même un changement remarquable. Vers les années 1910 à la mort d'Edouard VII, le style Belle-Epoque évolue en un style directoire qui se caractérise par un retour à la mode Empire des années 1800 et 1814 avec des vêtements inspirés de l'antiquité et une silhouette droite remplaçant la silhouette en S. Durant cette période, la silhouette féminine semble moins contrainte plus naturelle mais en vérité, le corset est toujours présent car certaines personnes refusent de s'en défaire. Souvenez-vous de cette scène où la mère de Rose "ficelle" sa fille lui coupant brusquement la respiration. 1912 est donc une année de transition entre le style édouardien et le style directoire.

Les costumes de Rose Dewitt Bukatter.
Rose est une jeune fille de la haute société mais dont la famille est couverte de dettes depuis la mort du père, Rose doit donc accepter un mariage de raison pour se sauver de ce naufrage financier. Dans le film, les robes portées par l'actrice, Kate Winslet, sont de toute beauté, je vous propose de les décortiquer.

L'embarquement -
Lors de l'embarquement sur le Titanic, le spectateur découvre le visage de Rose caché derrière un imposant chapeau. Elle porte un tailleur avec cravate sur une jupe droite, tous deux sont blancs striés de fines rayures bleues ou violettes, cela fait débat. Rose porte aussi des gants de cuir blanc et des chaussures à talon noires avec boucles violettes. La robe de jour ne traîne plus au sol c'est un progrès par rapport aux jupes 10 ans plus tôt - source
C'est à partir de 1910 que se diffuse le costume-tailleur. Il est évidemment inspiré de l'habillement masculin. Plusieurs modèles de l'époque rappellent cet ensemble.
Tailleur en toile de lin rayé, France, 1910 - source
A gauche, robe de jour et tailleur de satin violet de Pierre Bulloz, 1910 (source) ; tailleur, jupe et bottines de Lucille Duff Gordon en 1912 (source)
Extrait du magazine l'art et la mode n°1 de 1912, pages 24/25 - source
A l'époque, le chapeau prend de l'envergure comme on peut le voir sur ce modèle réalisé en 1910. - source
Le chapeau fait partie intégrante de la tenue édouardienne. Large et encombrant, il est parfois orné de plumes, de fleurs ou de fruits. On le maintient sur la tête grâce à une épingle à chapeau.
Un coup d’œil sur les photographies prises sur le Titanic nous confirme ces deux modes du moment :  
A gauche, Lady Duff Gordon en tailleur et à droite, Mrs Molly Brown et son impressionnant chapeau à plumes - source
A cup of tea sur le Titanic -
L'après-midi, alors qu'elle s'échappe sur le pont et voit Jack pour la première fois, Rose porte une robe verte de satin sans doute, par-dessus, une robe de dentelle blanche est serrée par une ceinture rouge remontant la taille - source
La taille est plutôt haute et la ligne droite, la robe ne traîne pas au sol ce qui fait davantage penser au style directoire. Le col en V sur le buste comme sur le dos est typique de cette nouvelle mode.  Je reviendrai dessus plus bas mais les femmes prenant le thé autour de Rose et notamment sa mère ne sont pas tout à fait vêtues de la même manière. Cette robe me fait penser aux créations de Jeanne Lanvin.
Robes du soir de Jeanne Lanvin à gauche et dessin de mode datant de 1912 à droite, les premières robes ont un col différent en revanche on reconnaît le ruban épais noué autour de la ceinture mais sur la deuxième image vous pouvez retrouver ce fameux col en V - source 1 ; source 2
Dîner sur le Titanic - 
Rose porte cette robe de satin et de perles alors qu'elle se rend au dîner, peu après Jack et Rose partent danser en 3ème classe pour échapper au monde étriqué de la haute société - source
Cette robe fait davantage penser au style Directoire qui était en effet surtout employé pour les robes du soir. Le buste est mis en valeur, la taille est haute. Le soir on ne portait plus de chapeau, les perles maintenant en chignon les cheveux de Rose est typique de cette époque. Ainsi, en voyant ce costume porté par Rose on pense à certaines créations de la même période.
Robe du soir créée par Charles Frederick Worth en 1910, la ressemblance avec la robe de Rose est frappante - source
Robe du soir des Soeurs Callot, satin, tulle, dentelle métallique, broderie de filé, lame or et perles. Callot Soeurs est une maison de couture parisienne fondée par les Soeurs Callot comme son nom l'indique. Cette maison était alors très fréquentée par les dames de la haute société - source
Ces robes ont pour points communs un large décolleté, une forme droite et une traîne pour compléter. Les broderies de perles sont très fréquentes sur les robes de cette décennie. Si le jour, les ensembles sont assez sobres, le soir, ces robes sont beaucoup plus chargées. Enfin, on ne concevait pas de sortir dîner sans porter de longs gants blancs.

Le corset - 
Lors de cette scène, Rose subit les remontrances de sa mère. Elle semble tout aussi prisonnière son corset que des conventions sociales qui l'étouffent tout au long du film - source
Sur cette photographie on voit bien que Rose ne porte pas le corset "droit-devant", ce type de corset donnait une silhouette en S, peu naturelle car il accentuait fortement la cambrure du dos et portait la poitrine en avant. 
A gauche, un corset en forme de sablier tel qu'on le portait vers 1890, fortement critiqué, il fut sous la Belle-Epoque remplacé par le corset droit-devant, pas plus confortable, entraînant des problèmes de dos par sa cambrure trop accentuée - source : Wikipédia
Mais Rose porte ce long corset recouvrant les hanches et les affinant, peu pratique pour s'asseoir bien sûr, en revanche, ce corset recouvrait rarement la poitrine contrairement à ce que l'on peut voir avec le corset de Rose - source 1 ; source 2
A partir de 1910, le corset de style directoire descend très bas permettant d'obtenir cette silhouette droite contrairement à la silhouette en S des temps précédents.
La mère de Rose aie sa fille à mettre son corset - source
C'est une époque charnière concernant le corset car s'il se porte encore, de grands couturiers comme Paul Poiret le remettent en cause. Il ne tardera pas à disparaître.

Le kimono et l'inspiration orientaliste - 
Dans une scène très célèbre, Rose retire son kimono pour poser nue et être dessinée par Jack - source
Typique du style directoire, l'orientalisme influence beaucoup la mode d'avant 1914. Des tons vifs sont utilisés, des broderies orientales. Les tissus fluides contrastent complètement avec les tenues rigides de la Belle-Epoque. Les ballets russes de Diaghilev en tournée à Paris en 1910 vont contribuer à faire (re)découvrir ce style venu d'Orient. Ensuite, le couturier Paul Poiret s'en inspirera pour nombre de ses créations. C'est lui qui lance la mode du kimono comme le montre l'image ci-dessous.
Kimono de Paul Poiret réalisé en 1919 en soie et en laine - source
A gauche, une création de Jeanne Paquin en soie et satin avec des broderies de style japonais datant de 1912, à droite, la source d'inspiration : une estampe représentant des courtisanes japonaises du XVIIIème siècle - source 1 ; source 2
La robe du naufrage - 
C'est la robe que porte Rose alors que le Titanic a heurté l'iceberg et qu'il commence à couler, selon moi, la plus belle, en tous cas ma préférée - source
Cette fois-ci, on est en plein style directoire avec la taille marquée très haute grâce à la ceinture de satin rose, appelée aussi taille empire. Deux images de l'époque auraient pu inspirer Déborah Lynn Scott, la costumière :
A gauche, photographie de l'actrice Gladys Cooper qui porte une robe du soir avec taille empire, la tenue est brodée de perles, un bandeau de pierres précieuses semble orner ses cheveux - source ; illustration d'époque où l'on reconnaît ces mêmes caractéristiques - source
Le vêtement, une rébellion pour Rose ?
Tout au long du film, Rose fait preuve d'un caractère bien trempé et résolument moderne. Elle s'intéresse aux peintres de son temps, aux impressionnistes par exemple, et elle enrage de devoir subir toutes les conventions sociales indissociables de son rang. En faisant ces recherches, j'ai aussi déniché des images des autres femmes sur le paquebot et en particulier de sa mère Ruth. Il se trouve qu'elle ne porte pas les même vêtements que sa fille. Si Rose choisit le style directoire, tout juste apparu à cette époque, Ruth privilégie un style plus proche du style édouardien. Ces quelques photographies le montrent.
Ruth et Molly Brown sur le Titanic - source
Ruth et ses amies prennent le thé, leurs costumes et ce col montant font particulièrement penser au style édouardien, en décalage avec celui de Rose - source
A gauche, Ruth et sa fille Rose, à droite, une robe de voyage, constituée d'un corsage et d'une jupe datant de 1905, outre le chapeau typique Belle-Epoque, on peut reconnaître la silhouette en S qui porte la poitrine vers l'avant - source 1 ; source 2
Alors, le choix de ses vêtements est-il un moyen pour Rose de se rebeller face à cette société archaïque ?

Voilà, cet article est terminé, bien sûr incomplet car il y aurait encore bien des choses à dire sur les vêtements des autres personnages, les hommes bien évidemment, puis les enfants et enfin, surtout, un mot sur les habits des passagers des autres classes. Mais j'ai souhaité m'en tenir aux costumes du personnage féminin principal, j'espère que cette lecture vous aura plu.
Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires :

  1. Cet article a déjà 2 ans mais je le trouve vraiment super et bien expliqué. Très intéressant!

    RépondreSupprimer
  2. Merci de ce compliment. Pourtant le sujet est loin d'être traité de manière exhaustive. On pourrait en écrire davantage sur le travail incroyable réalisé sur les costumes de ce film.

    RépondreSupprimer
  3. oui c genial sa ma appris bcp de choses merci bcp👍👍💟💟

    RépondreSupprimer